Sortie SEHA le 19 juin 2921 : une famille en Médoc au Château Lamarque

Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Sortie en Médoc 19 juin 2021
Groupe de 23 personnes. Météo annoncée catastrophique avec orages et fortes pluies mais le ciel
était avec nous et la grosse averse est tombée durant le repas sans plus reparaître de la journée.
Accueil chaleureux à la poterne par les propriétaires du château de Lamarque, Monsieur et Madame
Gromand d’Evry.
Visite débutant par l’intérieur du château, la pluie menaçant.
Monsieur nous raconte les origines de la famille à laquelle il appartient et qui est propriétaire du
château et des terres viticoles depuis sept générations. Il précise l’origine du nom “Lamarque” qui
vient des “marches”, limites entre les terres françaises et anglaises.
Maintes péripéties depuis les Croisades en passant par la Révolution ont émaillé le cours de la vie de
cette famille. Héritages, mariages et successions diverses au cours des âges ont fait fusionner cette
propriété avec celle d’Evry d’où le nom de l’actuel propriétaire Pierre Gilles Gromand d’Evry. Il a été
évoqué le délicat problème de la succession et des pistes pour pérenniser la propriété, château et
exploitation.
Quelques pièces avec portraits d’ancêtres et photos de famille plus récentes.
A l’extérieur, autres bâtiments, dépendances.
La chapelle des seigneurs, en bon état, communique avec la chambre du seigneur par un escalier
d’angle en bel appareillage de pierres ; dans les caves, la chapelle du peuple dépendant du château,
les anciennes geôles colonisées par les chauves-souris servent de caveau de stockage de bouteilles à
la poussière vénérable. Nous terminons ce circuit par la salle des gardes à la voûte en dôme,
impressionnante de hauteur.
Nous continuons par la visite des chais
Une ligne de cuves en bois attire le regard. Cuves très modernes en ciment recouvertes du bois des
anciennes cuves. Le chai de stockage des barriques de vieillissement communique avec cette salle.
Sobriété du décor dans lequel monsieur Gromand nous explique tout le processus du travail du vin
pour obtenir un produit de qualité.
La viticulture à Lamarque repose sur le savoir faire de Madame et la commercialisation sur Monsieur.
Certains de nos participants après dégustation ont passé commande.
Nous quittons le château pour le restaurant : La Paillote de Steph au bord de l’estuaire au niveau de
l’embarcadère du bac Lamarque – Blaye. Repas en terrasse avec vue directe sur l’estuaire, menu très
agréable pour nos papilles. Bon moment de convivialité, retrouvailles après confinement et
interruptions de nos activités. Le ciel nous devait bien cela en étant coopérant pour la suite de nos
visites.Cussac Fort Médoc, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2008 au titre du verrou de
l’Estuaire.
Edifié par la volonté de Louis XIV pour verrouiller l’estuaire avec la citadelle de Blaye et Fort Pâté, sa
construction inspirée par Vauban laisse un monument militaire remarquable, propriété de la
commune de Cussac après plusieurs périodes d’abandon et de démantèlement.
Côté entrée principale du Fort, une zone marécageuse sert de douves et semble cerner la
construction. Entrée monumentale à la gloire du roi comprenant un système de défenses multiples
qui donne accès à une vaste cour herbeuse où à droite nous apercevons divers bâtiments, certains en
ruine, d’autres manifestement restaurés dont nous verrons par la suite la fonction.
Face à nous sur une élévation de terrain, en bord d’estuaire, le Corps de Garde de la mer, bâtiment à
arcades très élégant de style classique servait de défense.
A gauche, un puits et diverses ruines, vestiges de constructions nécessaires pour la vie dans le Fort.
Tout était prévu pour une vie en autarcie : eau, logement, stocks de nourriture et de munitions, vie
spirituelle, soins. Notre guide nous renseigne sur les conditions de vie plutôt inconfortables de la
garnison qui dépendait de Blaye et qui n’y fut jamais très nombreuse.
Eau saumâtre du puits source de maladies (obligation d’aller s’approvisionner en eau potable au
village), insectes des marais et malaria, froid et humidité, logements au confort précaire.
Heureusement les soldats pouvaient trouver un réconfort moral et spirituel dans la chapelle de belles
dimensions servie par un aumônier.
La poudrière restaurée en excellent état complète le système défensif.
Un ponton permet l’accessibilité aux bateaux de croisières fluviales pour la visite. Des expositions,
des concerts, ou représentations animent le lieu et invitent à la découverte.
Pour beaucoup d’entre nous cette découverte fut la conclusion qui s’imposait après cette agréable
journée qui, nous l’espérons, en précèdera beaucoup d’autres

Vous pouvez lire cet article en écoutant de la musique ci dessous :

  1. Unchained Melody Pan flute and guitar version by Inka Gold Inka Gold 4:00
  2. Feelings-17500 Walter Wanderley 3:00
  3. _1978_Cavatina 3:13

Laisser un commentaire