Monologues pour la paix 18 janvier 18

Jeudi 18 janvier à 18h30 à l'Hôtel des Sociétés Savantes, 1 place Bardineau, récital à une voix.

Moa Abaïd présente les " Monologues pour la paix" qui lui ont été inspirés par les attentats de Paris.

Ces monologues sont un hommage aux victimes de toutes les barbaries  même lorsque ces barbaries sont perpétrées au nom ou à cause d'un dieu ou d'un système religieux.

Le premier monologue est extrait du texte du poète algérien Nourredine Aba  " C'était hier Sabra et Chatila " (1982).  Né en Algérie en 1921,   Nourredine Aba  est décédé à Paris en 1995. Journaliste et écrivain, en 1986 il avait été élu membre de l'Académie universelle des cultures présidée par Elie Wiesel.

Le deuxième monologue  " Le chant du peuple juif assassiné " provient d'un texte de Ytskhok Katzenelson traduit par Batia Baum. Né en 1886 en Biélorussie, Ytskhok Katzenelson  publie ses poèmes à Varsovie où il vécut trois ans dans le ghetto avant d'être déporté et gazé à Auschwitz en avril 1944.

C'est en s'accompagnant à la guimbarde que Moa Abaïd présente ces textes.

Comme d'habitude, le buffet approvisionné par les uns et les autres suivra. Vous pourrez ainsi continuer à dialoguer avec le conteur ... qui a bien d'autres cordes à son arc.

Pour ceux qui n'auraient pas encore réglé leur cotisation 2018 vous pourrez le faire auprès de Christian Mothey. Individuel = 30€, couple = 40€, étudiant ou  -25 ans = 15€.

 

Laisser un commentaire