Sortie de deux jours à Paris de la SEHA les 16 et 17 juin 2018.

Organisée sur le thème : Les systèmes religieux par Monique Leconte, ; Brigitte Pacreau et Christian Mothey,  selon le programme défini en conseil d'administration.

Vingt et un participants logés à l'hôtel ou en famille avaient rendez-vous à 10 h 45 devant l'entrée de l'Institut du Monde arabe, le samedi matin 16 juin.

Voir dans le bas de page quelques photographies correspondant à ce séjour 

Ils ont admiré l'architecture extérieure du bâtiment rythmée par un jeu d'ouvertures à diaphragmes mobiles rappelant les « moucharabiehs ».

Une guide du musée nous prend en charge et explique devant une carte murale ce qu'on entend par monde arabe et langue arabe. Elle annonce la suite de la visite du musée qu'elle va appréhender en trois parties.

Visite très bien documentée devant des vitrines explicites bien mises en scène qui nous a donné l'envie de refaire le parcours une fois le guidage terminé.

Certains ont admiré la vue spectaculaire sur une partie de Paris depuis la terrasse du quatrième étage.

Le déjeuner était prévu au restaurant de la Grande Mosquée joignable à pied. Cadre agréable et gastronomie appréciée.

L'après-midi est en visite libre et chacun gère son temps.

La galerie de l'Evolution et l'exposition T-REX au Jardin des Plantes, face au restaurant, incitent quelques-uns à la visite. Ainsi nous préparons la venue de Jean-François Tournepiche, paléontologue au Musée d'Angoulême qui viendra nous faire une conférence axée sur les dinosaures de la préhistoire à nos jours le jeudi 6 décembre prochain.

Le soir un groupe a rencontré France Saugier, conférencière parisienne en Histoire de l'Art, dont nous avions apprécié les prestations les années précédentes . C'était l'opportunité pour lui soumettre notre prochain thème : l'Homme et l'animal, auquel elle a adhéré en nous promettant une conférence pour 2019- 2020.

Dimanche matin, visite guidée de la Grande Mosquée à 10 h 00.

Avant d'entrer nous admirons le minaret, tour carrée, en pierre, de 26 mètres de hauteur , construite sur le côté de la mosquée.

Nous pénétrons dans une grande cour carrée entourée de bâtiments : sol de marbre gris et blanc, arcs de style hispano-mauresque, utilisation du stuc, du bois de cèdre et de zelliges pour la décoration murale ou des bords de toitures dont les tuiles vernissées vertes rappellent les mosquées du Maroc, en particulier celles de Fez.

Au centre, bassin circulaire pour les ablutions, décoré de zelliges . Un des côté de la cour est réservée à la salle de prière dans laquelle nous pouvons juste glisser un coup d'œil depuis le seuil . C'est assez sombre et nous nous contenterons des explications de la guide pour nous indiquer les différentes parties de la salle de prière.

La visite se poursuit en entrant dans les jardins : belles perspectives en enfilades dans la végétation.

Des canaux et des fontaines divisent l'espace en parterres d'arbustes odorants et souvent fleuris. C'est une délicieuse promenade. Les bâtiments qui bordent les jardins sont réservés à la bibliothèque , que nous visiterons , et à l'école Madrassa ou Medersa. Cela communique avec le restaurant où nous avons déjeuné la veille.

Déjeuner au restaurant cafétéria du musée des Arts Premiers, à proximité du rendez-vous de

l'après-midi: la cathédrale orthodoxe russe de la Saint Trinité, 1 quai Branly à 14 h 30.

Une guide nous accueille dans la salle de concert pour une présentation de cet endroit aux multiples fonctions et qui dépend du Consulat russe.

Bâtiment de plan carré, aux murs de pierres blanches, à bossages, coupoles aux dômes dorés, la cathédrale est flambant neuve. L'intérieur est très lumineux : majorité de murs blancs, icônes dorées ou peintes sur quelques murs et sur l'iconostase, cette cloison qui sépare les fidèles de la partie sacrée réservée au clergé.

Un imposant lustre doré éclaire l'ensemble mais ce qui surprend c'est l'absence de sièges pour les fidèles bien que les célébrations durent plusieurs heures. Seuls quelques bancs autour des piliers peuvent accueillir les plus fatigués. Quelques popes circulent et vaquent leurs occupations.

Nous sommes invités à monter au premier étage de la mezzanine et le coup d'œil sur la nef est très agréable. On nous montre les esquisses des fresques et icônes qui prochainement vont compléter la décoration murale. La guide attire notre attention sur certains objets de grande valeur et donne des explications sur leur destination.

Après cette visite, certains en profitent pour aller voir les collections permanentes du musée des Arts Premiers tout à côté jusqu'à l'heure de la fermeture.

Sortie très réussie, grâce à un temps idéalement clément, avec des visites très enrichissantes pour un groupe attentif et intéressé qui a suivi sans faiblir le programme préparé.

Grand merci à ceux qui ont œuvré pour cette réussite.

Laisser un commentaire